Duilhac-sous-Peyrepertuse

10 octobre 2020

Les petits grains de sable de La Tamarissière sont venus compromettre notre séjour qui s’est réduit comme peau de chagrin en ce début octobre. Mais notre région n’a pas dit son dernier mot et les châteaux cathares, dont celui de Peyrepertuse, nous tendait les bras.

Duilhac-sous-Peyrepertuse

Lorsque nous sommes arrivés à Duilhac, nous avons trouvé immédiatement notre spot, le parking municipal dédié aux camping-cars à l’entrée du village.

La fin de l’après-midi approchait, le soleil assez timide d’octobre nous a incité à monter visiter le village et se renseigner sur la randonnée qui mène au château.

La météo

 Pour qui connaît les châteaux cathares, pour qui connaît les Corbières et le Minervois, pour qui connaît le temps changeant de l’automne, Peyrepertuse est à portée de chemin.

Pour nous, c’est une autre paire de manche. Nous nous étions lancés à l’aventure en totale improvisation, nous avons récolté les fruits de notre âme d’aventuriers de pacotille: le temps s’est couvert, le crachin s’est invité, et nous avons vite compris que Peyrepertuse, c’est tout sauf de la promenade.

Nous avons donc remballé nos envies de vieilles pierres, rabattu nos capuches et trotté bon pas vers Zérard, qui allait être notre cocon jusqu’au lendemain.

La leçon

Même si nous avons apprécié d’être ainsi assignés à résidence secondaire, profité du chauffage de Zérard et d’une connexion 4G excellente grâce notamment à notre 4 G Camp Pro V2 EU, conseillé par l’excellent Philippe, de Voyage Voyages, nous avons compris que l’improvisation, en mode nomade, ça a ses limites.

Le lendemain, le soleil était radieux et nous avons regretté de devoir quitter les lieux sans avoir pu visiter le château. La prochaine fois, nous prendrons nos chaussures de randonnée, nos gourdes et sacs à dos.

La prochaine fois, surtout, on se renseignera sur ce qu’il est possible de voir ou faire ou non en moins de 24 heures et de 100 kilomètres à la ronde.

Zette

Moitié de Zède et de nos 3 enfants, journaliste sur Le HuffPost, copilote à bord de Zérard et responsable des placards.

Vidéo

Zède

Moitié de Zette et de nos 3 enfants (les mêmes), Menuisier sur catamaran, pilote à bord de Zérard et responsable des blagues.

Histoire, randonnée

Durée: 2 jours, une nuit

France: Aude

Budget: 0 €

Km parcourus: 70

 

En plus ou moins bien

Nos avis sur le séjour

On a moins aimé

  • Le site est très fréquenté, se croiser sur les routes minervoises et des Corbières n’est pas facile
  • Les %22ventouses%22, ces camping-caristes qui s’installent sur des emplacements dits de passage et qui ne respectent pas forcément leurs voisins
  • Hors-saison, sans connaître, difficile de comprendre qu’entre l’aire de Duilhac et le château, il y a de la route!

On a préféré

  • L’aire gratuite, accessible et super bien entretenue, mise à disposition par la commune
  • Le village de Duilhac, magnifique
  • L’intérieur de Zérard!

 

%

Propreté des lieux

%

Commerces à proximité

%

Paysages agréable

%

Activités sur place

close

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

0
Et vous, qu'en pensez-vous?x
()
x
Share This