Domaine de l’Églantière

15 septembre 2021

Cet été, pour nos vacances en France, nous avons choisi de retourner à nos premières amours: le naturisme. C’est dans les Hautes-Pyrénées, au domaine de l’Églantière, que nous avons posé Zérard.

millas

45 hectares de liberté

Partir en vacances, c’est chercher avant tout le repos, le dépaysement, et surtout, de casser le rythme et la routine du quotidien.

Cette année, comme pour la plupart d’entre vous, nous avons été particulièrement bouleversés dans nos journées.

Nous souhaitions pour une fois, le temps de ces 21 jours, nous retrouver loin de tous et de tout.

Le domaine de l’Églantière, dans les Hautes-Pyrénées, ne pouvait pas mieux tomber sur notre carte des périples.

C’est donc dans ce petit coin perdu mais pas tant d’une Occitanie et des Pyrénées que nous ne connaissaions pas que nous avons posé Zérard, par un samedi frais et pluvieux.

Il nous en fallait plus pour ne pas tomber sous le charme de cette nature, à peine retouchée par la main de l’homme.

Des emplacements spacieux et intimistes, délimités naturellement par la végétation endémique, composée de chênes, frênes, églantiers, châtaigniers, acacias, saules… 

La chance d’être arrosés et rafraîchis directement par le Gers, qui parcourt le domaine sur plus d’un kilomètre.

Le privilège de vivre à notre rythme et non plus à celui d’un camping classique.

C’est cette liberté totale de vivre nos journées qui nous a été permise dès notre arrivée.

Et cette liberté, nous avons réussi à en profiter et à l’exploiter, grâce à Isabelle, Xavier et toute l’équipe professionnelle, discrète et efficace du domaine de l’Églantière.

la têt

Nature et progrès

Toujours en apprentissage, les uns comme les autres, nous avons eu la joie de faire d’énormes progrès lors de ce séjour.

Les plus remarquables ont été ceux de Poppy, qui d’habitude, ne sort que très rarement de sa cage de transport lorsqu’elle fait partie de nos sorties.

Il ne lui a pas fallu plus de quarente-huit heures pour sortir la truffe, puis les pattes avant et enfin faire ses premiers pas en dehors de Zérard.

Nous avons eu ensuite toutes les peines du monde à la faire rentrer le soir à la tombée de la nuit pour qu’elle ne risque pas de se faire attaquer ou poursuivre par une bête sauvage de la forêt surplombant le domaine.

Du matin au soir, et en quelques jours, elle avait établi son périmètre en étoile, tout en gardant ses distances et courrant se réfugier à l’abri en cas de danger ou de passage trop fréquent d’humains.

Quant à nous, il nous a fallu un peu plus de temps pour nous adapter aux lieux, au climat et au rythme des vacances, mais nous avons réussi plus facilement que prévu à nous déconnecter de la vie trépidante, des téléphones, de la télé, du Covid…

Nous avons fractionné nos journées entre réveils matinaux, randonnées, balades à vélo, bronzette, baignades, moments de contemplation, lectures…

Nous avons enfin pu reprendre la main sur nos journées, notre quotidien, au rythme de nos envies et de nos besoins.

Nous avons enfin repris l’habitude de prendre le temps.

déchets ille sur têt

Naturisme et clichés

Il y a autant de clichés sur le camping que sur le naturisme.

Alors sur le camping naturiste…

Si le naturisme n’a pas bonne presse, que ce soit par son histoire méconnue, ses amalgames et la confusion avec le nudisme, le camping a aujourd’hui le vent en poupe, à condition de le dépoussiérer, mais pas trop.

Nous avons essuyé et essuyons encore quelques remarques et clichés sur nos vacances « à poil », mais comme un pet sur une toile cirée, ils nous glissent sur le cuir.

À chacune et chacun le loisir de s’informer et d’écouter tous les sons de cloche sur le naturisme, ses principes, dont le fondement est la liberté.

En ce qui concerne le domaine de l’Églantière, personne ne nous a regardé en biais parce que nous étions nus, et personne ne nous a toisé parce que nous étions habillés. Le naturisme, c’est aussi ça, la liberté et le respect de celles de tous.

Quant au camping, autant celui des années 50 à 70 n’est plus d’actualité, sauf pour les puristes adeptes du raw camoing, autant celui des années 2021 n’a rien à lui envier.

En ce qui concerne le domaine de l’Églantière, le cocktail est parfait: de nombreuses activités, sportives, culturelles ou spirituelles, seul, en couple ou en groupe sont à dispositions mais absolument pas imposées. Quant aux animateurs hurlant dans les haut-parleurs toutes les 5 minutes, ils ont été remplacés par une application aussi utile que silencieuse, Camping Qualité, que nous vous recommandons.

 

Sports, nature, baignade, naturisme

Durée: 3 semaines
France: Hautes-Pyrénées
Budget: 1000 euros
Km parcourus: 500

Zette

Moitié de Zède et de nos 3 enfants, journaliste sur Le HuffPost, copilote à bord de Zérard et responsable des placards.

Vidéo

Zede

Moitié de Zette et de nos 3 enfants (les mêmes), Menuisier sur catamaran, pilote à bord de Zérard et responsable des blagues.

En plus ou moins bien

Nos avis sur le séjour

On a moins aimé

  • les caprices de la météo (indépendants de la volonté des hôtes!)
  • le manque de personnel dû à la crise sanitaire
  • le prix de certaines prestations

On a préféré

  • l’aspect sauvage du camping
  • la quiétude des lieux
  • l’application des activités et actualités du camping

Domaine de l’Églantière

  • 4 voie du Coustou, Aries Espenan
    65230 Castelnau Magnoac
  • 43.26577355517456, 0.5219649066223427
  • +33 (0)5 62 39 88 00
  • infos@leglantiere.com

Les activités et équipements:

  • Voir les activités et loisirs sur le site
  • Piscine, bibliothèque, restaurant, bar
  • Volley, badminton, tennis de table, pétanque
  • Tir à l’arc, Canoë, pêche, VTT…

Les services:

  • laverie
  • sanitaires
  • espace vaisselle
  • aire de service pour camping-car

%

Propreté des lieux

%

Commerces à proximité

%

Paysages agréables

%

Activités sur place

close

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

0
Et vous, qu'en pensez-vous?x
()
x
Share This