Cerbère

20 septembre 2020
La côte Vermeille n’est pas en reste lorsqu’on évoque les stations balnéaires. Cerbère n’est pas forcément celle à laquelle on pense en priorité en traçant un itinéraire de vacances estivales. Pourtant…

Pour la petite histoire

Nous sommes partis le vendredi soir, tard après le boulot, avec comme cap Céret, pour être sur place le lendemain matin et faire notre petit marché préféré.

Après une soirée et une nuit quasiment sous le pont du diable, et notre panier bien rempli (les délicieux fromages de chèvre de Nadège et les fruits et légumes frais d’Aurélie et Christian), nous avions le choix entre mer et montagne, « mar i mont » comme on dit en pays catalan. C’est la mer qui l’a emporté, et Cerbère, comme ça, parce qu’on en avait envie.

Improvisation totale, comme bien souvent!

Le bivouac

Peu le savent, mais Cerbère possède un camping municipal. Alors certes, il est dans son jus, certes, il n’est pas forcément facile à dénicher, certes, son entrée laisse à penser qu’il est désaffecté mais il n’en est rien.

Pour qui sait dépasser ses préjugés, et dégainer son téléphone en cas d’absence à l’accueil, le camping municipal de Cerbère est une expérience en soi:

– les emplacements son libres

– son agencement est implanté dans la nature, emplacements en terrasses, pinède, plaques de schiste au sol

– les infrastructures fonctionnement mais ne sont pas ce qu’on appelle du dernier cri. Qu’importe, de quoi se doucher, se raccorder à l’électricité, remplir et vidanger est bien suffisant!

– les tarifs sont municipaux, à consulter directement ou en téléphonant au 04 68 88 41 17.

Nous avons choisi un emplacement avec raccordement à l’électricité, soit au plus près de la mer.

La magie des lieux: le sentier littoral et les criques plus ou moins sauvages

Cerbère est une station à double facette: une touristique, balnéraire, et une plus sauvage et simple.

Nous avons choisi, en nous posant avec Zérard au camping, l’aspect plus discret.

Il suffit simplement d’emprunter le sentier littoral à partir du camping (il y a un petit passage secret qu’on vous laissera deviner) et de le suivre. Attention, par temp humide, pluvieux ou venteux, de bonnes chaussures sont plus que recommandées, les tongs et autres nouilles de plage sont proscrites, nous sommes à flan de falaise.

Alors à vous les criques sauvages, très peu fréquentées à la rareté d’être encore propres et de livrer une faune et une flore riches et colorées. Amoureux de plongée sous-marines, soyez respectueux du règlement en vigueur sur site.

J’ai parcouru ce sentier en plein orage, suis arrivée sur une crique à l’éclaircie et n’ai pas pu résister à la baignade, tant et si bien que j’ai appelé Zede pour que nous profitions à deux d’un bain de minuit à 19h passées.

Ce sont les coups de tonnerre et le crachin qui nous ont sortis de l’eau et c’est trempés comme des soupes mais heureux que nous sommes rentrés au camping.

Cerbère, quelque soit le temps, tu l’aimes ou tu la quittes! Nous avons choisi de l’aimer jusqu’au dimanche soir.

Zette

Moitié de Zède et de nos 3 enfants, journaliste sur Le HuffPost, copilote à bord de Zérard et responsable des placards.

Vidéo

Zède

Moitié de Zette et de nos 3 enfants (les mêmes), Menuisier sur catamaran, pilote à bord de Zérard et responsable des blagues.

Mer, criques, plages, balade, calme, nature sauvage

Durée: 3 jours et 2 nuits

France: Pyrénées Orientales

Budget: 100 euros

Km parcourus: 100

En plus ou moins bien

Nos avis sur le séjour

On a moins aimé

  • Le camping n’est pas de toute première jeunesse
  • Hors saison, mieux vaut être autonome, Cerbère est à 3,3 kilomètres
  • Les emplacements libres ne sont pas toujours adaptés (pentus, pierreux)

On a préféré

  • Le camping est familial, calme et au plus près de la mer
  • Le sentier littoral est très bien entretenu
  • L’accès aux criques, difficile, permet aux lieux de rester sauvages, propres et riches en faune et flore magiques

%

Propreté des lieux

%

Commerces à proximité

%

Paysages agréable

%

Activités sur place

close

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

0
Et vous, qu'en pensez-vous?x
()
x
Share This