Camping La Tamarissière

Camping La Tamarissière

1 juin 2021

Le Séjour

millas

L’emplacement: la course d’orientation

Au sein d’une pinède, rien ne ressemble plus à un pin qu’un autre pin. Les souvenirs de Zede, un peu lointains, saupoudrés de mon sens de l’orientation légendaire ont eu raison de notre enthousiame.

De guerre lasse de trouver le bon emplacement, nous avons calé Zérard dans une zone qui nous paraissait la plus proche de celle qu’on nous avait fléchée à l’accueil.

Ce n’est que le lendemain que nous avons découvert que les emplacements numérotés étaient bel et bien balisés. Au sol, sous les aiguilles de pin. Par chance, nous étions au bon endroit.

C’est tout le charme des campings municipaux qui n’ont pas encore été formatés par une de ces nombreuses chaînes de loisirs de plein air. Les emplacements ne sont délimités que par des bornes, des balises ou des compteurs électriques dont les numéros ont été éclipsés par les affres du temps.

Pour le reste, tu t’arranges avec ton voisin.

Si la Tama propose une partie de ses locations en cottages ou tentes, la plupart de ses emplacements sont nus et ce n’est qu’une fois la pleine saison arrivée que l’on comprend les chemins, les allées et les repères.

La Tama, c’est brut de décoffrage, c’est comme ça qu’on l’aime. Il ne faut donc pas hésiter à prendre le temps et déambuler pour se fabriquer une carte mentale des lieux.

la têt

Derrière la dune, la plage

Un camping sur la côte méditerranéenne sans un accès direct à la plage n’est pas un vrai camping.

La Tama ne déroge pas à la règle et met à disposition de ses hôtes plusieurs portails plus ou moins sécurisés qui donnent directement sur une des nombreuses et encore préservées dunes.

Et derrière? La plage. Celle de la Tamarissière est une des plus sauvages et des plus vastes, s’étirant du Grau d’Agde à Vias, et divisée en plusieurs anses.

Plutôt étroite, ses immenses bancs de sable prennent le large, ce qui la rend attractive pour les familles avec petits baigneurs qui peuvent barboter loin, aussi loin que les yeux et les jambes de leurs parents peuvent les surveiller.

Ses petites dunes rondes, semées des fameux tamaris, plantés à la fin du XVIIIe siècle afin de lutter contre l’ensablement de l’embouchure de l’Hérault sont autant de terrain de jeux favoris des petits, comme des grands…

Il est donc fortement conseillé de se manifester lorsqu’on arpente les dunes.

déchets ille sur têt

La Tama, tu l’aimes ou tu la quittes!

Nous n’avons pas choisi la date de notre séjour par hasard.

Venir à La Tama au printemps ou à l’automne est idéal pour les adeptes du climat déjà clément de mai et de l’été indien qui donne à septembre des airs d’heures supplémentaires d’été.

Venir à La Tama hors-saison, c’est profiter de tous les avantages d’un camping en bord de mer dans une station balnéaire sans les inconvénients d’un camping en bord de mer dans une station balnéaire.

Si tous les commerces saisonniers étaient déjà ouverts, si quelques campeurs étaient déjà présents et si l’historique Bunker 638, ancien hôpital de campagne pendant la seconde guerre mondiale accueillait déjà ses premiers visiteurs, La Tama vit au rythme lent d’un petit village portuaire avant et après la saison touristique.

Et c’est pour éviter la cacophonie des enceintes des bars et restaurants le long du canal de l’Hérault, les hurlements des patrons de manège du parc d’attraction, la jeunesse qui profite de sa liberté et de la promiscuité des emplacements que nous avons préféré venir passer quelques jours à bord de Zérard au mois de mai.

C’est aussi ça le camping, mais c’est ce que nous préférons et avons la chance de pouvoir éviter.

Lacs, étangs, pêche, balades

Durée: 3 jours et 2 nuits
France: Hérault
Budget: 45 euros
Km parcourus: 300

Zette

Moitié de Zède et de nos 3 enfants, journaliste sur Le HuffPost, copilote à bord de Zérard et responsable des placards.

Vidéo

Zede

Moitié de Zette et de nos 3 enfants (les mêmes), Menuisier sur catamaran, pilote à bord de Zérard et responsable des blagues.

En plus ou moins bien

Nos avis sur le séjour

On a moins aimé

  • l’absence de balisage clair des emplacements
  • le manque d’intimité des emplacements
  • la sécurité relative de l’enceinte du camping

On a préféré

  • l’aspect sauvage du camping
  • la pinède et ses habitants
  • la proximité la plage

Camping La Tama

  • 4 rue du, Rue Commandant Malet, 34300 Agde
  • 43.28809975233173, 3.4411409999148446
  • +33 4 67 94 79 46

Les activités:

  • pétanque
  • pique-nique
  • baignade
  • balade
  • pêche à la ligne

Les services:

  • laverie
  • sanitaires
  • espace vaisselle
  • aire de service pour camping-car

%

Propreté des lieux

%

Commerces à proximité

%

Paysages agréables

%

Activités sur place